L’accompagnement en post-partum par une doula

Le post-partum commence lorsque la grande vague de la naissance vient de submerger les nouveaux parents. Encore tabou, et peu connu, ce passage dans la vie d’une femme est souvent associé à de nombreux états difficiles à vivre tels que le baby-blues, la dépression, la déprime, le stress, la fragilité, la fatigue, le surmenage, souvent mis sous cloche de peur de nuire à « l’idéalisation » de la naissance.
Le post-partum est une période qui entraîne un bouleversement hormonal, familial et corporel. La femme connaît des modifications psychiques, émotionnelles et physiques pouvant l’amener parfois à un état de grande fragilité. Cette période charnière de la relation mère-enfant a évolué à travers le temps. Dans toutes les civi­lisations, la femme qui accouchait était encouragée à se reposer au cours des quarante jours après la naissance afin de tisser le lien avec son bébé et « guérir » son corps de l’accouchement. Toutes les femmes du village étaient alors dévouées au service de cette nouvelle mère, apportant leur soutien, leurs partages d’expérience, leur bienveillance, leur écoute et leur amour maternel. Elles savaient se relayer et assurer les tâches quotidiennes. Elles s’adonnaient à des rituels et des cérémonies de bienvenue dans la communauté des femmes. Au fil du temps, cette quarantaine, qui s’apparente à une sorte de chrysalide, plongeant la mère dans un espace hors temps, s’est estompée au point de quasiment disparaître. Aujourd’hui, la femme est encouragée à se remettre debout le plus vite possible pour être présente et disponible tant dans sa sphère familiale que professionnelle.

L’accompagnement par une doula postnatale

Se faire accompagner par une doula permet à la fois des rencontres et des échanges autour de la femme et de la maternité, de la naissance et de la physiologie, des soins et des besoins du nouveau-né. C’est aussi un soutien infaillible, une écoute attentionnée, une présence rassurante, bienveillante et humaine.
La doula postnatale propose un plan post-partum pour les futurs parents, permettant un retour à la maison en douceur avec Bébé. En préparant ainsi ce nouvel espace, ils décident ensemble de l’orga­nisation familiale et de la gestion quotidienne (sommeil, allaitement, vie de famille, aînés…). Ils apprennent à solliciter les « bonnes » personnes-ressource pour se faire aider. Ils établissent de nouveaux repères spatio-temporels pour alléger les journées et permettre une meilleure récupération. En effet, préparé en amont au cours de la grossesse, le couple peut anticiper et apaiser ses appréhensions avant la grande vague de l’accouchement.
Dans le post-partum, la doula mesure à quel point la nouvelle maman a besoin d’être choyée pour être disponible à son tour auprès de son bébé. Elle va pouvoir lui proposer un espace dans lequel cette femme mère-veilleuse pourra déposer le vécu de cette naissance, avec tout ce qu’il a eu de beau, de précieux, de douloureux, physiquement ou bien psychologiquement. Un espace dans lequel il lui sera permis de vivre pleinement sa transformation. La doula va ainsi lui permettre de remplir son vase d’estime de soi, de reconnaissance, d’amour et de plaisirs. Car cette femme devenue mère a besoin de se sentir entourée dans ses choix, d’être écoutée sur ce quotidien parfois trop lourd, sur ses émotions libératrices et d’être respectée pour ce qu’elle est et tout ce qu’elle fait.

Soins du corps et de l’esprit

La doula est amenée à proposer des soins adaptés au corps afin que la femme, transformée par les neufs mois de la grossesse, par l’accouchement, par la mise au sein, par le manque de sommeil, par les émotions, puisse se « guérir » et/ou « se cicatriser » de cette naissance. Elle accompagne la nouvelle mère à découvrir ce nouveau corps, à accepter cette nouvelle image d’elle-même en permettant de repositionner sa confiance et son estime de mère, à croire en ses convictions et ses choix parentaux, malgré les jugements et regards extérieurs parfois déstabilisants. Ces soins au corps peuvent se manifester par des massages, des cataplasmes proposés pour soulager les maux liés à l’accouchement mais aussi favoriser une meilleure récupération. Ainsi, par ces soins, le processus de guérison du corps est en chemin.
Mettre du sens et du sacré autour de cette naissance de mère est aussi proposé dans l’accompagnement du post-partum. Selon la grossesse et l’accouchement vécus, la doula pourra proposer à la maman des temps « sacrés ». Par exemple, le soin Rebozo1, ou encore le bandage du ventre, qui consiste à envelopper le bassin de la femme après l’accouchement à l’aide d’un long tissu dont les bienfaits sont nombreux : réchauffer le ventre, ramener les muscles et les organes, se sentir contenue, aider à la fermeture du passage après la grande ouverture de la naissance.
La doula peut proposer dans ses services une restauration aux vertus régénératrices. Selon les goûts de la maman, des petits plats délicieux, savoureux et diététiques peuvent lui être concoctés. Ainsi, le corps, par des aliments riches, sains, nourrissants et frais, pourra bénéficier d’un meilleur apport énergétique, procurant à la mère tout ce dont elle a besoin pour récupérer de son accouchement mais aussi pour répondre aux besoins de son bébé si celui-ci est allaité.
Aujourd’hui, la voix des femmes autour du post-partum se lève et revendique un meilleur accompagnement après l’accouchement. Ainsi, durant le suivi de la grossesse, les parents doivent pouvoir bénéficier d’un accompagnement et d’un suivi spécifique en post-partum afin de recevoir une aide précieuse dans cette période si particulière.

Témoignage

Je me suis battue…
Je me suis battue…
Battue pour notre allaitement et aujourd’hui on y est encore.
Tellement de magie et de fierté.
Battue pour proposer d’autres méthodes éducatives qui nous ont demandé de sortir du moule habituel et en ont étonné plus d’un autour de nous. Et aujourd’hui, tu es si éveillée et tellement surprenante ma chérie.
Battue pour garder la tête hors de l’eau même lorsque c’était difficile, que je dormais si peu.
Dans ces moments où je me suis sentie terriblement seule, que mon corps et mon esprit me faisaient mal, j’ai pu
me tourner vers Maëlig. Nous nous sommes rencontrées lors d’un cercle de femmes. J’étais enceinte à ce moment-là et nos échanges ont été si forts ! Devenues copines, elle a suivi mon évolution. J’ai bénéficié de soins avec elle qui m’ont permis de me dorloter, me chouchouter et surtout me poser les bonnes questions et essayer de me concentrer sur l’essentiel : moi.
Car c’est vrai, si Maman n’est pas bien, Bébé le ressent.
Bref on en est là aujourd’hui. Une oreille attentive, des mains qui soutiennent, et surtout de la bienveillance.
Merci à Maëlig de m’avoir permis de croire en moi, en mes capacités, en mes convictions.

Pour aller plus loin :
https://maeligkerisit.wixsite.com/bretagne
https://www.facebook.com/maelig.kerisit
Rituels de Femmes, Pour réenchanter la Maternité, Isabelle Challut, Éditions Le Courrier du livre (2017).
Le Mois d’or, Bien vivre le premier mois après l’accouchement, Céline Chadelat, Marie Mahé-Poulin, Éditions Presses du Châtelet (2019).
Naissances merveilleuses, Ophélie Celier, Thomas Piet, Éditions Horay (2019).`
Annuaire des doulas postnatales : https://maternitesacree.ca/repertoire


1 Voir l’article « Le soin Rebozo » de Jenny Balmefrézol-Durand paru dans le n° 77 de Grandir Autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.